Le redoutable secret du moine chinois
Parler d' un secret est toujours un exercice périlleux car si secret il y a, on ne peut a priori, le divulguer sinon il n'est plus secret.
Néanmoins nous allons essayer dans les lignes qui vont suivre faire en sorte que ce secret reste ce qu'il est et qu'il permette a tous ceux qui lirons ces lignes d'essayer d' en interpréter le sens. Pénétrer le sens d'un secret est a priori difficile à découvrir, il est secret, mais dans le cas de ce moine chinois chacun de nous, judokate ou judoka, devrait à force de travail, de persévérance et d' humilité réussir a en découvrir certaines facettes.
Ce moine CHENG YOUN PING fin lettré et parfait érudit s'installa en 1650 dans la région d'Edo au temple Kokushoji.
Il vivait seul, un peu en ermite et n'était visible qu'aux heures ou il enseignait la calligraphie ou la philosophie chinoise.
Cette région d'Edo devenue aujourd'hui Tokyo était à cette époque, nous sommes en 1650, fréquentée par de nombreux samourais et de non moins nombreux bandits toujours a l' affut de mauvais coups a donner, les bandits.
Un soir en 1658, trois kachis, samourais de rang inférieur portant deux sabres mais ne montant pas a cheval, escortaient CHENG YOUN PING dans les ruelles obscures d'Edo, à la demande  d'un haut fonctionnaire du shogun a qui il venait de donner une leçon. Celui-ci avait tenu à ce que son professeur soit escorté compte tenu du peu de sureté qui régnait dans les rues sombres de la ville hantées par de nombreux bandits.
Ce soir la donc alors qu'ils venaient de franchir les remparts de la ville le petit groupe fut attaqué par une bande armée de bâtons et de couteaux.
Les trois kachis entourèrent aussitôt le bonze et firent face à la rude bataille qui s'ensuivit mais devant le nombre et la fureur des assaillants les kachis furent désarmés. Allait alors s'engager une lutte au corps à corps et notre bonze se mit en mouvement et le paisible et studieux professeur chinois se transforma en un impressionnant combattant. 

 

ce site a été créé sur www.quomodo.com